Actes des 6èmes rencontres

Analyse pollinique de la tourbière des Renons (Oyonnax, Ain). Evolution de la végétation depuis 7000 ans

L'analyse pollinique de la tourbière des Renons à proximité du lac Genin sur la commune d'Oyonnax (Ain) apporte des renseignements nombreux et précis sur l'histoire de la végétation du petit bassin versant au creux duquel elle s'est développée. La tourbière doit son origine à l'atterrissement progressif d'un milieu lacustre qui s'achève, à l'endroit où a eu lieu le carottage REN2, entre 4670 ± 35 BP et 3790 ± 35 BP.

A partir de là toute son histoire s'inscrit dans un milieu boisé, dominé par le sapin et le hêtre auxquels l'épicéa s'ajoute à partir de 3790 ± 35 BP.


Résumé de la présentation

Diagnostic écologique de la Réserve naturelle du lac de Remoray (Doubs) par la méthode Syrp the Net : L’exemple des zones humides

Depuis 2009, l’association gestionnaire de la Réserve naturelle nationale du lac de Remoray a mis en place un diagnostic basé sur l’inventaire des Diptères syrphidés avec des tentes Malaise.

Au total, 212 espèces de syrphes ont ainsi été déterminées. Trois sont des nouvelles mentions pour la syrphidofaune française, treize pour la région et près de la moitié sont menacées ou en déclin à diverses échelles. Comme en témoignent les espèces inattendues, la Réserve naturelle est une mosaïque d’habitats riches et complexes.

Résumé de la présentation

Dispersion au sein d’une population de rat des moissons (Micromys minutus) soumise à des inondations saisonnières

Depuis 2012, un protocole d'étude du rat des moissons (Micromys minutus) est mis en œuvre dans la Réserve naturelle nationale du marais de Lavours pour mettre en évidence les effets des inondations hivernales sur une population de rat des moissons. Diverses méthodes de marquage et de suivi individuels sont testées, avec des résultats inédits sur la dispersion des individus et sur les distances parcourues. Les études vont se poursuivre dans les années à venir pour préciser les limites de la population qui fonctionne peut-être en métapopulations, et montrer si les inondations entraînent une véritable migration ou seulement des mouvements de dispersion sans retour aux domaines vitaux initiaux.

 

LIDAR et connaissance du fonctionnement des tourbières

Afin d’aborder le fonctionnement particulièrement complexe des biogéocénoses tourbeuses, il est utile de s’aider de modèles, qui sont par définition réducteurs mais qui nous guident et nous aident à nous poser les bonnes questions dans le bon ordre avant de décider d’une intervention sur le terrain. Dans ce contexte, les modèles hydrologiques et les modèles numériques de terrain, dérivés des mesures faites à l’aide d’un LIDAR (Light Detection And Ranging) ou système de détection de la lumière et de mesure de la distance par laser aéroporté, constituent de précieux outils d’aide à la décision.

Résumé de la présentation

Réintroduction de Saxifraga hirculus dans le Jura

Le Saxifraga hirculus (Saxifrage œil-de-bouc, S. dorée) est une relicte glaciaire possédant ses deux dernières populations pour la France et la Suisse dans des marais jurassiens. Il est de la plus haute importance de prendre des mesures pour préserver cette plante dans le Jura. Face au risque de voir disparaître une espèce limitée à deux populations en Europe centrale, il a été décidé de tenter sa réintroduction dans d'autres marais du Jura à partir de cultures en jardin botanique. Des sites potentiellement adéquats ont été sélectionnés en Suisse et sont en passe de l'être en France.

Résumé de la présentation

Remise en eau du complexe tourbeux des Levresses (Frasne 25) et premiers constats de colonisation par les odonates.

Le bassin du Drugeon constitue un vaste complexe tourbeux d’altitude de plus 2 000 hectares. Le SMMAHD, gestionnaire de ce site, réalise depuis une vingtaine d’année des travaux de restauration des milieux aquatiques et humides qui tendent à restaurer leur fonctionnalité.

Le bassin du Drugeon bénéficie d’un peuplement odonatologique prestigieux et son exceptionnelle richesse écologique permet lors de travaux de génie écologique de restauration des milieux humides, une colonisation relativement rapide par différents cortèges d’odonates.

Résumé de la présentation

Goyas, entre passé et expérimentations contemporaines

Points d’eau artificiels souvent créés dans des formes topographiques particulières, les dolines, les goyas sont des petites mares traditionnellement entretenues par l’éleveur et son troupeau. Les goyas traditionnels présentent de multiples intérêts écologiques, que ce soit comme habitats de reproduction ou comme points d’abreuvement de la faune sauvage.

Des expérimentations ont été entreprises des deux côtés de la frontière pour une meilleure prise en compte des différents enjeux pour les points d’eau à venir (impact paysager, intérêt pour la faune et la flore, etc).

Résumé de la présentation

Gestion des renouées dans les opérations de restauration des cours d’eau

Les renouées asiatiques sont particulièrement agressives et invasives sur les berges des cours d’eau et leurs abords.  La gestion de ces plantes dans le cadre des travaux puis dans une vision plus large de restauration amène à établir des stratégies d’intervention distinctes (maintien ou pas des terres en place) selon les enjeux, les objectifs visés et surtout l’état des connaissance pour limiter la dissémination en phase opérationnelle. Lorsque les travaux conduisent à une extraction des matériaux contenant les rhizomes, l’objectif est de mettre en place une filière d’élimination adaptée. Un procédé a été mis au point pour obtenir une neutralisation immédiate des terres contaminées par les rhizomes.

Résumé de la présentation

Réserve naturelle nationale du lac de Remoray (Doubs) : 20 ans de gestion des zones humides

Depuis 1995, l’association gestionnaire de la RNN du lac de Remoray a mis en place un ambitieux programme de restauration et de gestion des zones humides. Quatre cours d’eau ont été restaurés, provoquant le retour de la fonctionnalité sur l’ensemble de cette zone humide. En tourbière acide, des drains ont été comblés et des mares tourbeuses créées. En bas-marais, des drains ont également été comblés pour provoquer la remontée de la nappe au niveau du terrain. L'interprétation des résultats de cette restauration est rendu délicate par la complexité des paramètres présents.

Résumé de la présentation

        Retour sommaire Upsmall.jpg
Portail Ecotourisme
Une montagne à découvrir
Boutique
Livres, guides, jeux
Cartographie
Portail cartographique
Boîte à outils du délégué
Documents, contacts, références, ...
Bonnes pratiques
Conseils, informations
Tout savoir sur le parc
organisation, fonctionnement
Délibérations et comptes rendus
Comités, bureaux
News, Journal
Les actualités du Parc
Marchés, procédures
Marchés publics et consultations