Aides agri–environnementales

 

MAEC : mesures agro-environnementales et climatiques

Impliqué aux côtés d’un réseau de partenaires de longue date sur les mesures agro environnementales (OLAE, CTE, CAD, MAET…), le Parc est porteur de deux PAEC – projets agro-environnementaux et climatiques - depuis 2015, année de refonte des dispositifs de la PAC. Ces programmes permettent de proposer aux exploitants agricoles des mesures de gestion des parcelles en faveur de la biodiversité. Les engagements au respect des cahiers des charges sont de 5 ans et sont rémunérés entre 50 et 250 € /ha selon le niveau d’exigence.

 

Côté Bourgogne-Franche-Comté, les MAEC – mesures agro-environnementales et climatiques – ciblent essentiellement les parcelles situées dans les cœurs de biodiversité du Parc, dont les sites Natura 2000. Les mesures proposées aux exploitants répondent à la diversité des enjeux agro-environnementaux du territoire sur quatre grands types de milieux : les prairies riches en espèces, les pelouses sèches, les zones humides et les surfaces pastorales.

 

Côté Auvergne-Rhône-Alpes, les secteurs d’alpages de la Haute chaine du Jura et la vallée de la Valserine ont été les secteurs de contractualisation. Les mesures proposées ont concernées les surfaces pastorales et, pour quelques exploitants de la vallée une nouvelle mesure système englobant l’ensemble de l’exploitation.

 

Sur les deux régions, les réunions collectives d’information et les accompagnements individuels réalisés par le Parc ont permis l’engagement de 163 exploitations dans le nouveau dispositif. Environ 6 670 ha ont été contractualisés, faisant appel à un budget voisin des 2 977 000 €  (sur 5 ans). Ces mesures sont financées par l’Europe, le ministère de l’Agriculture et le conseil départemental de l’Ain.

 

Zoom sur... Les prospections « Prairies Fleuries »


C’est accompagné d’un chargé de mission du Parc que les exploitants ont pu vérifier l’éligibilité de leurs parcelles à la mesure « Prairies Fleuries », en partant à la recherche de certaines plantes indicatrices d’un bon équilibre agro-écologique, requises pour l’engagement. Pimprenelles, lotiers, campanules, orchidées, salsifis... Au nombre de 23, leur présence atteste d’une qualité des prairies à préserver sur le territoire du Parc, quand la tendance globale est à la banalisation : multiplication du nombre de coupes,  pression pastorale ou fertilisation trop importantes.

 

 

 

Petite_echelle_2012.jpg

 

 

 

 

 

 

 


 

Documents disponibles au téléchargement :


1) Zones éligibles à la contractualisation :

               - cartographie des zones éligibles

 

 2) Présentation des mesures proposées :

               - présentation illustrée

               - tableau récapitulatif

               - l’ensemble des notices mesures

 

3) Outils de suivi proposés, réalisés grâce au soutien financier des régions Auvergne-Rhone-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté

              - pour les surfaces pastorales

              - pour les prairies fleuries (document en cours d'élaboration)

PAEC_FC.jpg

 

 

 

Contact Parc : Marion BRUNEL

Tout savoir sur le Parc
Ses missions, son projet
Découvrir la Maison du Parc
Exposition permanente Haut-Jura, terre vivante
Jura, le temps d'une montagne
Un film pour présenter le massif du Jura
HAUT-JURA RANDO
Trouvez votre randonnée sur mesure
Publications
Toutes les publications éditées par le Parc
Cartographie
Portail cartographique
Bonnes pratiques
Conseils, informations
Marchés, procédures
Marchés publics et consultations