7ème Concours prairies fleuries

Le concours de Prairies Fleuries 2014 : les praires permanentes humides

 

 

7ème concours et pour la troisième fois ensnsemble, les Parcs naturels régionaux du Haut Jura (FR) et du Jura Vaudois (CH) se sont intéressés aux prairies permanentes humides. Des parcelles situées dans la vallée de l’Orbe, sur les Hauts du Doubs et sur le pourtour du lac de Joux ont ainsi été parcourues par les jurys du concours.

Si l’intérêt de la préservation des zones humides n’est plus à démontrer au niveau mondial et local, leur gestion quotidienne et durable n’est pas chose aisée. Est-il possible pour un exploitant agricole de concilier les enjeux floristiques, faunistiques, apicoles et agronomiques sur ces milieux humides ?
C’est pour répondre à cette question que le jury d’expert 2014, co présidé par M François Gillet (Université de Franche Comté – CNRS) et M Tobias Salathé (Convention Ramsar), a rencontré les exploitants candidats les 16 et 17 juin dernier. La recherche de ce subtil équilibre s’est basée sur la visite et l’évaluation des parcelles.

Il avait été précédé de quelques jours d’un jury de collégien de 4ème du collège du Rochât (les Rousses), accompagnée de leur professeur Mme Fayet, également à la quête de l’équilibre agro-environnemental.

Palmarès 2014: Deux prix

Prix : équilibre agri – écologique et gestion environnementale remarquable.

Après avoir rencontré les 11 exploitants candidats, parcouru et évalué les prairies humides proposées et longuement débattu, le jury pluridisciplinaire et international (composition en fin de document) a décerné ces 2 prix.

Les collégiens de collège du Rochat ont, quant-à eux,  attribué le Prix des Jeunes Pousses après avoir visité 3 des parcelles candidates.

            

CGA2015.png

M.LIZON au Cire a valeureusement représenté les territoires du Haut Jura – Jura Vaudois à l’échelon national du concours de prairies fleuries.  La parcelle présentée, fruit de son travail, s'est vu décernée le Prix national de l'équilibre agri-écologique lors du Salon de l'Agriculture le 25 février 2014

   

  Lauréat : Equilibre agri – écologique :

M Hubert LIZON au Cire– Commune des Rousses

La diversité végétale de la parcelle (1 100 m) et son environnement proche permettent à la fois :
- De fournir un bol alimentaire très équilibré pour le bétail, en fourrage et au pâturage ; diversité de graminées à feuilles larges – diversité de légumineuses. Un fourrage estimé comme très diététique.
- De présenter un habitat de Prairies de fauche de Montagne à tendance humide, dont quasiment l’ensemble des cortèges floristiques sont saturés.
- De créer un habitat favorable aux oiseaux prairiaux avec d’importantes fonctions nourricières.
- De disposer d’un bon potentiel mellifère à la fois dans la parcelle (diversité floristique et succession des ressources intéressantes) et aux alentours immédiat dans les parties de bas marais (reines des prés, saules, framboisiers,…). Une configuration en combe protégée des vents et la présence d’eau libre est idéal pour l’emplacement de ruches.
Enfin, la parcelle joue pleinement son rôle de transition paysagère entre des secteurs de très fortes naturalités (bas marais, tourbières, zones humides) et des secteurs fortement anthropisés (habitations, golfs), dans un contexte de combe transfrontalière à enjeux multiples.
Parrmi les prairies humides visitées par le jury, la parcelle de Mr Lizon présentait sans contexte le meilleur équilibre agri - écologique, au sein d'un système d'exploitation durable sur le long et transmissible.

     

       

 

 

Lauréat : Prix spécial du jury - Gestion environnementale :

M Pierre André GOLAY - L'Orient (Suisse)

 

 

Dans cette prairie humide bordée de prairies marécageuses, en bordure des méandres de l’Orbe, la biodiversité végétale est très homogène, bien structurée et typique des zones humides de la vallée.

 

L’ensemble forme un très bon habitat pour les oiseaux de milieux humides (tarier des prés, cailles), avec, aux abords de très intéressants secteurs pour la faune des marais.

 

   Prix des Jeunes Pousses :

M  Phanuel Lacroix – Bois d’Amont

 

Le choix des collégiens pour cette parcelle en pente et très hétérogène a été largement validé par le jury d’expert. Certainement la parcelle la plus riche rencontrée, avec des parties moins humides en pente, des résurgences d’eau à mi hauteur et des secteurs plus marécageux en bordure de l’Orbe. Au total, une véritable mosaïq  ue de milieux et d’habitats.

 

Plus de 64 espèces végétales coexistent sur à peine plus de 2 ha. La gestion effectuée par M Lacroix permet le maintien de ces mosaïques et leur renouvellement sur le long terme

Sources images :

Olivier Roydor et Parc du Haut-Jura Parc du Jura vaudois

   

Contact : Jean-Yves Vansteelant

 
     

Document de présentation en PDF avec les participant et le Jury

Ambiance sonore

Ramsar

 

Les exploitations candidates en 2014

11 exploitants se sont portés candidats cette année et ont proposé une parcelle au concours. Il s’agit, dans l’ordre de visite :
GAEC de Petite Chaux - Petite Chaux
GAEC du Lac - Labergement Saint Marie
GAEC de la Vuillaumière – Remoray
M Bertrand GOLAY - Les Charbonnières
M Ludovic et Anthony ROCHAT    - Les Bioux
M Jean-Marcel CAPT - L'Orient
M Pierre André GOLAY - L'Orient
M Philippe FUCHS - Le Brassus
M Hubert LIZON au Cire - Les Rousses
M Phanuel LACROIX -Bois d'Amont
M Jean-Noel BATTEUX    - Bois d'Amont
Qu’ils soient tous remerciés pour leur accueil, leur disponibilité et la qualité des échanges.

 
   
Portail Ecotourisme
Une montagne à découvrir
Boutique
Livres, guides, jeux
Cartographie
Portail cartographique
Boîte à outils du délégué
Documents, contacts, références, ...
Bonnes pratiques
Conseils, informations
Tout savoir sur le parc
organisation, fonctionnement
Délibérations et comptes rendus
Comités, bureaux
News, Journal
Les actualités du Parc
Marchés, procédures
Marchés publics et consultations