Concours prairies fleuries 2012

Ce 5ème concours est une première ! Il a a été organisé pour la première année en partenariat avec le Parc Suisse du Jura Vaudois.

PNR_HJ_2012-_O_Roydor_2.jpgPNR_HJ_-_AS_Vincent_1.jpg

 

Ce concours transfrontalier concernait les prés bois ou pâturages boisés, milieux emblématiques des deux territoires.
Les prés bois sont de véritables mosaïques où alternent et se mêlent des prairies ouvertes, des zones semi ouvertes et des milieux forestiers. Tous les stades de colonisation de la hêtraie sapinière y sont potentiellement présents avec l’ensemble de la biodiversité associée.

Les pratiques agricoles et sylvicoles de gestion de ces pâturages boisées influencent fortement la composition et l’imbrication des différents éléments (herbes, arbustes, arbres). Bien qu’essentiels pour l’alimentation estivales des jeunes bovins ou des vaches laitières, ces paysages typiques de l’Arc Jurassien se referment progressivement depuis quelques décennies suite à la diminution du nombre d’animaux pâturant et l’optimisation des gestions agricoles et sylvicoles.

 

C’est dans le but de découvrir les conditions d’atteintes d’un équilibre entre les enjeux agricoles, sylvicoles, forestiers, paysagers et apicoles mais également de rencontre avec les exploitants que le jury pluridisciplinaire et international a visité les 5 alpages candidats de part et d’autre de la frontière les 19 et 24 septembre dernier. Après délibération, le jury présidé par le professeur Gillet, a décerné 2 prix : le prix de l’équilibre agri – écologique et un prix spécial de gestion raisonnée en lien avec le produit.

 

j_pousses2012.jpg Parallèlement, les collégiens des collèges Grenier et Malraux de Pontarlier (classes de 4ème) ont, au cours d’une journée de découverte des pâturages boisés visité, 2 alpages à la recherche de l’équilibre agri – écologique. Les critères d’évaluation étaient identiques à ceux utilisé par le jury de professionnel. Ils ont décerné les «Prix des Jeunes Pousses» sur la base de leurs observations de terrain  
 Pour l’occasion, le concours a été accueilli au siège de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), à Gland (CH). C'est dans ce lieu prestigieux que c'est effectuée la remise des prix. Ce moment a permis de nombreux échanges autour des concours de prairies et des grands enjeux liés à la gestion des pâturages
 
Palmarès 2012    

PNR_HJ_-_O_Roydor__Bournez.jpgPetite_echelle_2012.jpg

1.Premier Prix – Lauréat équilibre agri – écologique :

  M Bournez – Alpage de la Petite Echelle – Commune de Rochejean (F)

Ce pâturage à génisses situé à 1150 m d’altitude est un exemple rare de désintensification maîtrisée : abandon des fertilisants, réduction du cheptel et division en parcs permettant une utilisation rationnelle des ressources tout en favorisant une diversité biologique et paysagère élevée.
La zone visitée présente deux faciès de végétations différents et complémentaires : une zone basse plus productive et précoce et zone haute plus boisée dans laquelle le pré-bois contribue fortement à la ressource fourragère, notamment en fin de saison.
Les structures végétales présentes offrent une grande souplesse d’exploitation et un choix alimentaire très diversifié au troupeau. Les pratiques de pâturage utilisent bien cette diversité, en maîtrisent les évolutions tout en permettant leur renouvellement (y compris des ligneux isolés).

La gestion sylvo-pastorale entretien une mosaïque de communautés végétales et des habitats favorables aux insectes et aux oiseaux spécifiques des prés-bois (grand tétras et gélinotte). La valeur
apicole est intéressante malgré l’altitude grâce à l’abondance des ligneux feuillus et d’une grande diversité de plantes mellifères.

Le souci de l’exploitant d’entretenir un bon équilibre entre les aspects agronomiques, écologiques et paysagers, en donnant à cette parcelle de pré-bois un rôle spécifique dans le système d’exploitation, a été apprécié et récompensé par le jury.

 
M Bournez représentera le concours Haut Jura – Jura Vaudois à l’échelon national du concours.  

Poncet_2012.jpg


2012_Duchatte.jpg

 

2. Prix spécial du jury – Valorisation des produits issus des Prés bois :

M Poncet – Alpage de la Duchatte – La Racine – Commune des Bioux (CH)

Cet estivage d’altitude (1420 m) représente le paysage typique de l’étage subalpin de la Haute Chaîne jurassienne. Il présente la particularité d’être pâturé par des vaches laitières en production avec une fabrication estivale de tomme laitière au lait cru sur l’alpage.

Le relief accidenté favorise une végétation hétérogène à différentes échelles, avec une bonne diversité floristique. Des ourlets et des mégaphorbiaies (zones humides) sont très présents et favorisent les communautés d’insectes. Le secteur est reste très favorable aux abeilles et à l’avifaune (présence du grand tétras).

La dynamique des ligneux est bien maîtrisée, aboutissant à un bon équilibre dans la structure du paysage.

La gestion du pâturage vise à améliorer la productivité dans les secteurs les plus favorables (apports d’engrais ponctuels) et malheureusement avec une élimination chimique des refus (gentianes, cirses, vératre).

 

 

 

 

 

David.jpg


J_Pousse_david.jpg

 

3. Prix des Jeunes Pousses :

M David – Alpage de la Laizinette Dessous – Commune de Mouthe (Fr)

La parcelle se situe le long d’une combe étroite orientée au nord, vers 1100 m d’altitude, entourée de forêts d’épicéa est un pâturage à génisses en libre parcours.
La partie basse fait alterner des pâturages non ou peu  boisés et des bosquets denses  liés aux affleurements rocheux (lapiaz), tandis que la partie la plus haute présente une meilleure intégration du boisé.
La microtopographie favorise une diversité floristique élevée avec dominance des espèces des prés pâturés de moyenne montagne (absence de véritables groupements de pelouse maigres calcicoles ou acidophiles). Le site est favorable à l’avifaune.

La gestion consiste à maintenir une charge en bétail assez élevée de mai à septembre et à faucher régulièrement les refus (chardons) afin de garantir la ressource fourragère. La tendance à l’avancée des lisières est traitée par des interventions sylvicoles.

Outre l’équilibre entre les enjeux agricoles, sylvicoles, environnementaux, apicoles et paysagers, le jury de collégiens a particulièrement apprécié l’accueil, la disponibilité et les échanges avec l’exploitant.

 
images : Olivier Roydor Contact : Jean-Yves Vansteelant
 

 

   
   
Portail Ecotourisme
Une montagne à découvrir
HAUT-JURA RANDO
Trouvez votre randonnée sur mesure
Boutique
Livres, guides, jeux
Cartographie
Portail cartographique
Boîte à outils du délégué
Documents, contacts, références, ...
Bonnes pratiques
Conseils, informations
Tout savoir sur le parc
organisation, fonctionnement
Délibérations
Délibérations des instances du Parc
Marchés, procédures
Marchés publics et consultations
News, Journal
Les actualités du Parc