Le Sylvotrophée

 

Promouvoir une gestion durable des forêts : le SylvoTrophée

En 2017, le Parc naturel du Haut-Jura organise la première édition du SylvoTrophée, un concours destiné à valoriser une gestion équilibrée des forêts : produire du bois tout en respectant la biodiversité et les autres usagers !  


La forêt, un espace « multifonctionnel »

Dans nos sociétés, les forêts assurent 3 fonctions majeures : écologique, économique et sociale. Ce sont avant tout des écosystèmes, c’est-à-dire des milieux naturels abritant de multiples espèces, qui interagissent entre elles.

Ce lien, on le retrouve à toutes échelles : chez la Chouette qui niche dans la cavité creusée par le pic, chez la gélinotte qui se dissimule dans les fourrés de noisetiers, chez la mousse qui ne pousse que sur le bois décomposé à nos pieds.

La mésange bleue, passereau couramment

rencontré en forêt (©LP, PNRHJ)

 

Bucheron au travail

Pratique de la raquette à neige

Mais la forêt, c’est aussi une affaire d’hommes ! Dans le Haut-Jura, la tradition forestière remonte à la nuit des temps, et sur un territoire boisé à 70%, la ressource est abondante. De l’arbre à la poutre, au tavaillon ou au violoncelle, c’est tout une filière qui exprime un savoir-faire ancestral autour de l’usage du bois

 

La forêt, c’est enfin un espace de loisirs. Les itinéraires sont nombreux et les activités multiples : randonnée, vtt, ski, orientation, chasse ou encore cueillette. La vigilance du pratiquant comme du forestier sont alors essentielles, pour prévenir tout désagrément (chutes de branches ou d’arbres, dégradation de sentiers, …).

La gestion durable : késako ?

Le gestionnaire forestier (ONF pour la forêt publique, et gestionnaires privés) choisit la nature et la fréquence des interventions en forêt : récoltes, travaux d’entretien, …

Le plus souvent, son objectif est de produire du bois, tout en assurant la pérennité de cette ressource renouvelable. La gestion durable et « multifonctionnelle » consiste à exploiter le potentiel économique d’une forêt tout en assurant son avenir, dans le respect de son fonctionnement écologique et des autres usagers qui la fréquentent.
Sur le massif jurassien, la tradition de la « futaie jardinée » répond généralement à cette définition.