Gestion des espèces menacées

 

ravers des plans d’actions et de conservation.

Le territoire du Parc du Haut-Jura recèle un patrimoine naturel d’une exceptionnelle valeur biologique. De nombreuses espèces de flore et de faune, spécifiquement attachées à certains milieux ou plus largement répandues, parfois présentes en une unique station, s’y côtoient. Nous vous proposons de découvrir ici quelques-unes des plus exceptionnelles. Elles font l’objet d’une attention et de mesures de gestion particulières, proposées à travers des plans d’actions et de conservation.

 

Les plans nationaux d'actions              

À l’échelle de l’Europe des 27, la France métropolitaine est le 5ème pays abritant le plus d’espèces mondialement menacées (126 espèces). Au niveau mondial, c’est-à-dire en incluant l’outre-mer, elle occupe le 8ème rang des pays abritant le plus grand nombre d’espèces menacées. C’est dans ce contexte, il a 15 ans environ, que sont nés en France les plans nationaux d’actions (P.N.A.) en faveur des espèces les plus menacées. Ils ont été renforcés par les lois Grenelle.

Ces plans nationaux sont élaborés à l’initiative du Ministère en charge de l’écologie. Ils sont ensuite déclinés au niveau local, évalués et révisés tous les 5 ans.      

 

sabot_venus.jpg

Les plans régionaux de conservation

Pour l’heure, ces plans de conservation concernent essentiellement la flore et sont le fruit du travail des Conservatoires Botaniques Nationaux (CBN). Pour les espèces qu’ils identifient comme prioritaires sur leur territoire d’agrément, les CBN élaborent des documents de synthèse et d’orientation pour la conservation durable desdites espèces.

A l’initiative du Conservatoire des Espaces Naturels de Franche-Comté, un travail similaire a été engagé sur un papillon : l’Azuré de la croisette / Maculine rebeli.

 

azure_croisette.jpg

Leur contenu : un état des lieux et des propositions d’actions concrètes

Les plans d’actions en faveur d’espèces patrimoniales comprennent :

  - un bilan des localisations de l’espèce ou du groupe d’espèces visées

  - un bilan de l’état de conservation

  - éventuellement une identification des propriétaires

 - des propositions d’actions priorisées dans 4 domaines : le développement des connaissances, la gestion et la restauration, la protection et enfin la pédagogie et l’information. 

  iris_siberie.jpg

Une mise en œuvre qui repose sur les acteurs locaux

Le Parc est l’un des acteurs de la mise en oeuvre de ces plans d’actions. Déboisement, remise en pâturage, fauche, conventionnement avec des propriétaires, remise en eau... sont autant d’actions déjà engagées sur le Haut-Jura. 

 

En 2013, 30 espèces ou groupes d’espèces du parc sont concernés par des plans d’actions.

 

Les actions de gestion et d’information-sensibilisation nécessaires à la préservation de ces espèces hautement patrimoniales et pour la préservation desquelles le territoire du Haut-Jura a responsabilité importante sont rendues possible grâce au soutien financier des Conseils Régionaux (de Franche-Comté et de Rhône-Alpes), la Dreal de Franche-Comté ou encore de l’Union Européenne (crédits FEDER – Fonds européen de développement régional).

 

Pour connaître quelques exemples d'actions, cliquez ici.

  orchis_musc.jpg

        DREAL_FC.jpg

 

Contact Parc : Marie Parachout
Portail Ecotourisme
Une montagne à découvrir
Boutique
Livres, guides, jeux
Cartographie
Portail cartographique
Boîte à outils du délégué
Documents, contacts, références, ...
Bonnes pratiques
Conseils, informations
Tout savoir sur le parc
organisation, fonctionnement
Délibérations et comptes rendus
Comités, bureaux
News, Journal
Les actualités du Parc
Marchés, procédures
Marchés publics et consultations