Echanges INTERREG

Le projet Interreg avait pour mission de susciter des temps d’échanges et des rencontres entre professionnels, élus, organismes et artisans du massif du Jura. Les enjeux de la transmission des savoir-faire traditionnels du bâtiment et de la mise en réseau des artisans ont été abordés sous différents angles aux travers de journées d’échanges, de rencontres et de voyages :

 

carre_vert.jpg Journée d’échanges tavaillonneurs - tavillonneurs

 
Le 8 novembre 2014, une quinzaine de tavaillonneurs (français) et tavillonneurs (membres de l’Association Romande des Tavillonneurs) se sont retrouvés à la Maison du Parc pour échanger sur leurs savoir-faire. La matinée fut l’occasion d’aborder la politique du Parc naturel pour la valorisation du tavaillon d’épicéa et la mise en place d’une formation professionnelle en Suisse. Elle se termina par des échanges techniques entre tavaillonneurs et tavillonneurs.

Au cours de l’après-midi, les artisans visitèrent des chantiers effectués sur le territoire du Parc. Ce fut d’abord le gîte de Mme Grenard à La Pesse, puis l’éco-gîte de M. Sevessand à la Haute-Molune. La journée s’est terminée par la visite de l’atelier de Robert Dromard aux Bouchoux.
journee_tavaillonneurs.jpg  journee_tavaillonneurs2.jpg  journee_tavaillonneurs3.jpg 
        haut de page Upsmall.jpg

carre_vert.jpg Rencontre franco-suisse entre artisans muretiers

Une réunion entre muretiers suisses et français fut organisée le 2 février 2015 à la mairie de Prénovel. Elle permit à Muriel Vercez (PNR Haut-Jura) et Daniel Glauser (ARoMPB), chefs de file français et suisse du projet Interreg, de faire le point sur l’avancement de la thématique « murets de pierres sèches ». A cette occasion, Paul Arnault, Président de la Fédération Française des professionnels de la Pierre Sèche (FFPPS), et Gerhard Stoll, Président de la Fédération suisse des maçons en pierres sèches (FSMPS), présentèrent les actions et objectifs de leur structure respective.

Durant un temps d’échanges, les questions de sensibilisation, de formation, d’identité et reconnaissance du métier de muretier furent abordées. Au cours de l’après-midi, l’opportunité d’une journée régionale de la pierre sèche dans le Massif du Jura fut évoquée avec Claire Cornu, en charge du dossier pierres sèches à la Chambre de Métiers et d'Artisanat de Vaucluse.

Voir les documents de la FFPPS :
rencontre_ps.jpg
        haut de page  Upsmall.jpg

carre_vert.jpg Voyage d’étude dans le Luberon

Afin de renforcer les liens entre artisans du massif du Jura franco-suisse et de proposer des visites permettant d’illustrer la mise en réseau au sein de métiers et de savoir-faire liés au bâtiment, un voyage d’étude a été proposé aux professionnels du patrimoine bâti du 26 au 28 février 2015. Une trentaine de participants français et suisses - artisans, représentants d’associations de préservation du patrimoine, architectes, … - ont répondu à l’appel.

La visite de la Coopérative Ôkhra à Roussillon a d’abord permis de découvrir l’ancienne usine Mathieu, réhabilitée et transformée en Conservatoire des ocres et de la couleur, mais également la création et le fonctionnement d’une Société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) qui œuvre pour la transmission des savoir-faire liés à la couleur.

La première journée s’est poursuivie par la visite de la Maison des métiers du patrimoine à Gargas où Jean-Baptiste Pelletier a partagé son expérience des chantiers d’insertion avant de conduire, avec Patrick Cohen, chargé de mission architecture et patrimoine bâti au PNR du Luberon, le groupe sur le terrain pour découvrir différents types de chantiers pierres sèches. Ce furent d’abord les mines de Bruoux aux abords desquelles fut réalisé un mur en pierres sèches soutenant un sentier, puis un tumulus gallo-romain déplacé aux environs de Goult et enfin le Conservatoire des Terrasses.

La seconde journée s’est déroulée à l’Ecole d’Avignon, Centre de ressources sur le bâti ancien, où Claire Cornu, représentante de la Fédération française des professionnels de la pierre sèche (FFPPS) et Yvan Delahaye, Président de l’Association des muraillers de Provence, ont fournis un aperçu de l’univers de la pierre sèche (reconnaissance technique et scientifique, normes, formations, etc.). Après un temps de travail collectif permettant d’explorer les pistes à poursuivre dans le cadre du projet Interreg franco-suisse, le voyage s’est terminé par une présentation de l’Ecole d’Avignon par Christine Vignon, responsable de formation, et René Guérin, architecte au Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement de Vaucluse.

 

  haut de page  Upsmall.jpg

IMG_4817.JPG

IMG_4819.JPG

IMG_4827.JPG

IMG_4843.JPG

Contact Parc : Muriel VERCEZ, chargée de mission Architecture

Portail Ecotourisme
Une montagne à découvrir
Boutique
Livres, guides, jeux
Cartographie
Portail cartographique
Boîte à outils du délégué
Documents, contacts, références, ...
Bonnes pratiques
Conseils, informations
Tout savoir sur le parc
organisation, fonctionnement
Délibérations et comptes rendus
Comités, bureaux
News, Journal
Les actualités du Parc
Marchés, procédures
Marchés publics et consultations