Les Arbrassons

 

IMGP9127.jpg

Depuis sa source jusqu'à sa confluence avec le Rhône, la rivière Valserine a façonné ses paysages aux multiples facettes.

Pour l'accompagner, une série de sculptures en bois, oeuvres de l'artiste José Le Piez, est inspirée des paysages de cette vallée. Chaque œuvre cherche une résonance avec un lieu précis et simultanément avec le sentiment général qu’inspire le territoire.

La dynamique et l’intelligence de l’eau comme l’omniprésence du végétal recouvrent, contournent et absorbent les obstacles, façonnent et sculptent la montagne.

Le calcaire polymorphe se fait bloc, mille feuilles ou rond et lisse comme un poisson. Les collines cherchent à s’envoler comme la buse. La main de l’homme apporte d’autres lignes plus géométriques, empreinte d’une longue cohabitation avec la nature.

Ce concept correspond parfaitement au positionnement de sculptures sonores. En effet, l'approche de l’acoustique et de la facture d’instrument est plus attachée à une expérience sensorielle que musicale. Ce qui intéresse l'artiste est avant tout dans l’usage du son et sa capacité à révéler la nature interne de la matière et parallèlement, les dimensions, les textures et les volumes de l’espace environnant.

 

 

  

Le Niaizet répertorié comme site sonore ...

 

 

Niazet_frenophone.jpg  

Le frênophone :

Les trois lames et les deux cloches de bois latérales du frênophone fournissent les sons les plus hauts. Le bois de frêne est réputé pour sa puissance et sa tonicité.

Il lance ses sons à travers l’espace comme des flèches mais un jeu délicat révèlera une belle longueur de résonance.

 

Ainsi, le tambour à planche est techniquement inspiré par la Txalaparta, instrument rudimentaire basque qui se joue sur de simples planches brut de sciage. 


Ailleurs sur le site, le tambour à fente en forme de canoë libère la vibration sourde et grave du sapin. Sa sonorité aura tendance à coller à la matière, et à naviguer à la surface du sol et de l’eau.

 

Ces œuvres sont à disposition comme outil de perception du paysage et d’interrogation de la matière. Comme un sonar, l’oreille est capable de sonder, de toucher les espaces intérieurs et extérieurs.

      

 

 

 

CIMG1505b.jpg

Niazet_tambour.jpgL'artiste, José Le Piez, nous dit qu'il « .... crée des œuvres perceptuelles pour une expérience physique du monde. Alors n’hésitez pas à toucher du bois et à vous frotter à la matière....»
Portail Ecotourisme
Une montagne à découvrir
Boutique
Livres, guides, jeux
Cartographie
Portail cartographique
Boîte à outils du délégué
Documents, contacts, références, ...
Bonnes pratiques
Conseils, informations
Tout savoir sur le parc
organisation, fonctionnement
Délibérations et comptes rendus
Comités, bureaux
News, Journal
Les actualités du Parc
Marchés, procédures
Marchés publics et consultations