Anne-Laure Cappelli

Exposition "Portraits d'ici - Photographies d'habitants de la montagne jurassienne"

 

 

ChoixPNRHJ___portrait_3_24.jpg
GODIN-PNRHJ_portrait_3_20.jpgGODIN-PNRHJ_portrait_3_31.jpg

 

Anne-Laure Cappelli, Institutrice - Viry 

Transmettre et éveiller

Quand Anne-Laure Cappelli nous accueille, avec un grand sourire, elle vient d’aller chercher les chèvres de la mini-ferme de l’école qui avaient pris la poudre d’escampette dans la haie d’un voisin… Pas banal pour une institutrice ! Ces chèvres, ce sont celles de la mini-ferme installée dans un champs au-dessus de l’école de Viry, crée tout au long de l’année scolaire 2020 / 2021. Soutenu par le Parc dans le cadre de ses actions pédagogiques, ce projet aura permis aux enfants d’appréhender de multiples domaines : l’écoconstruction avec la fabrication des cabanes en bois des animaux, l’agriculture avec la mise en place des enclos, la fabrication du fromage de chèvre ou encore la biologie des animaux. Il aura aussi permis de créer de jolis liens avec les parents et les plus anciens du village.

 

Institutrice depuis de nombreuses années, Anne-Laure participe très régulièrement aux projets pédagogiques du Parc, avec ses collègues. « En tant que maîtresse on touche à tout mais on ne sait pas tout et on a besoin de spécialistes pour nos projets. C’est ce que permet le Parc, en plus de l’approche locale ».

 

Pour cette native du Haut-Jura, passionnée d’activités de pleine nature, ce lien au territoire est essentiel. D’ailleurs, son regard naturellement pétillant s’anime davantage quand elle parle « de [ses] sapins » !
« Avec ce type de projet, je cherche avant tout à ancrer les enfants là où ils vivent, à leur faire découvrir leur environnement, la nature qui les entoure bien sûr mais aussi les gens qui y travaillent, les artisans, les producteurs. Pour qu’ils prennent le temps de regarder ce qu’ils ont autour d’eux et pour qu’ils prennent conscience de la chance qu’ils ont de vivre ici. »

 

Cet attachement fort au Haut-Jura, Anne-Laure le doit en partie à ses racines familiales : « Ma famille est issue de la terre. Petites, avec mon frère, nous étions tout le temps dehors, à se balader en forêt, construire des cabanes… J’ai toutes ces odeurs dans la tête et encore aujourd’hui il faut que je sois dehors, en ski, à cheval ou simplement pour observer une fleur, me poser au pied d’un arbre, passer les mains dans l’herbe ».

 

Dans son métier d’institutrice, elle constate avec regret que les enfants connaissent de moins en moins la campagne. Elle mesure chaque jour le besoin réel d’amener la nature dans les classes, dès le plus jeune âge. « Avec mes collègues, on dit souvent que l’on plante des graines et qu’un jour elles germeront. Tout notre espoir est dans ces graines. Car je suis persuadée qu’en connaissant la nature qui nous entoure, en la comprenant, on ne peut plus l’abîmer »


Tout savoir sur le Parc
Ses missions, son projet
Le Parc, un territoire d'exception
Paysages, espèces, savoir-faire
Révision de la Charte
Vers un nouveau projet de territoire en 2041
Jura, le temps d'une montagne
Un film pour présenter le massif du Jura
Les Délégués du Parc
Leur rôle, les outils mis à leur disposition
Découvrir la Maison du Parc
Exposition permanente Haut-Jura, terre vivante
Quiétude attitude
Pratiquer mes loisirs en respectant la nature
HAUT-JURA RANDO
Trouvez votre randonnée sur mesure
Publications
Toutes les publications éditées par le Parc
Marchés, procédures
Marchés publics et consultations
Délibérations
Délibérations officielles du syndicat mixte du Parc
Bonnes pratiques
Conseils, informations