Claude LE PENNEC

Exposition "Portraits d'ici - Photographies d'habitants de la montagne jurassienne"

 

 

CHOIX-PNRHJ_portrait_6_15.jpgGODIN-PNRHJ_portrait_6_42.jpg  
GODIN-PNRHJ_portrait_6_43.jpg  


Claude LE PENNEC, Naturaliste et photographe - Saint-Claude

La nature comme refuge

Claude Le Pennec est tombé amoureux de la nature tout gamin. À la fin de la guerre, ce n’était pourtant pas une des préoccupations de la famille. Une passion dans laquelle Claude va plonger tout entier, animé par une soif de connaissances. « Dans les périodes difficiles de mon enfance, je n’avais qu’une chose en tête : je prenais mon carnet, j’allais voir les fleurs, les oiseaux. C’était mon échappatoire. Le reste ne m’intéressait pas. Et puis mon frère, lui, était amateur de fossiles. Alors, on était les deux frères à se balader, l’un regardait les fleurs, l’autre les pierres. On voulait vraiment connaître ce que l’on voyait, comprendre les paysages autour de nous. ».

 

Depuis l’enfance, Claude arpente donc la montagne jurassienne. Il la connaît comme sa poche… peut-être même mieux encore ! On pourrait passer des heures à l’écouter raconter ses premières observations du lynx, ses journées passées à réaliser la cartographie des orchidées du massif, ses affûts du Grand tétras, ses milliers d’heures d’observation du Faucon pèlerin… Il est d’ailleurs toujours armé de ses jumelles et s’interrompt au milieu d’une phrase dès qu’il voit un oiseau passer. Mais quand on lui demande son espèce préférée ou son endroit fétiche, il ne peut pas répondre. Il aime la diversité de la nature, et c’est ce qui le ravit le plus dans le massif du Jura. « Ici, ce qui me plaît particulièrement, c’est la diversité des milieux. Du nord au sud, d’est en ouest du massif, on passe par plein de milieux di érents. Et on a encore des endroits préservés et quand même accessibles. »

 

Amoureux de la nature, Claude Le Pennec est d’abord un photographe. On le sait moins mais il dessine et peint aussi, une idée qui lui est venue au contact de Robert Hainard. Mais c’est bien par le biais de la photo qu’il a acquis ses connaissances naturalistes, « parce que quand je prenais en photo une plante, un papillon, j’aimais bien savoir ce que c’était quand même ! C’est venu comme ça. Je n’ai pas appris pour apprendre. La nature, c’est très compliqué. La différence entre les espèces se fait sur des détails minimes. Alors, ça rentrait… ou ça ne rentrait pas… mais souvent au printemps, quand je me dis « je sais ce que c’est… » ça revient et petit à petit, simplement, on acquiert des connaissances. Et puis, on apprend avec les autres aussi. »

 

Claude aurait peut-être pu devenir photographe naturaliste professionnel. Il n’a jamais souhaité s’engager dans cette voie, choisissant de privilégier son plaisir. « Devenir photographe naturaliste, en faire son métier je veux dire, c’est très difficile, encore plus aujourd’hui. En tous cas, je ne l’ai jamais voulu. Je voulais garder ma liberté, pouvoir être dans la nature quand je le voulais, pour faire ce que j’aimais. »

 

Derrière son plaisir à évoluer en pleine nature, se trouve aussi une belle envie de transmettre. Des diaporamas sur la faune devant les écoliers en colonies de vacances à ses débuts à l’organisation du Festival Inter-Nature du Haut-Jura (FINA) avec ses amis photographes et naturalistes sanclaudiens, en passant par son implication dans des clubs botaniques amateurs, Claude a toujours partagé son vécu dans la nature jurassienne. Au-delà, il a toujours eu à cœur de transmettre son profond respect pour l’environnement et la faune sauvage. « Passer du temps en pleine nature, à aller au chat forestier, au lynx, aux passereaux… c’est mon plus grand plaisir. Mais il faut savoir respecter les milieux dans lesquels on va, selon les périodes, selon les espèces et accepter de ne pas pouvoir aller partout. »


Tout savoir sur le Parc
Ses missions, son projet
Le Parc, un territoire d'exception
Paysages, espèces, savoir-faire
Révision de la Charte
Vers un nouveau projet de territoire en 2041
Jura, le temps d'une montagne
Un film pour présenter le massif du Jura
Les Délégués du Parc
Leur rôle, les outils mis à leur disposition
Découvrir la Maison du Parc
Exposition permanente Haut-Jura, terre vivante
Quiétude attitude
Pratiquer mes loisirs en respectant la nature
HAUT-JURA RANDO
Trouvez votre randonnée sur mesure
Publications
Toutes les publications éditées par le Parc
Marchés, procédures
Marchés publics et consultations
Délibérations
Délibérations officielles du syndicat mixte du Parc
Bonnes pratiques
Conseils, informations