Elise et Samuel Ringot

Exposition "Portraits d'ici - Photographies d'habitants de la montagne jurassienne"

 

 

CHOIX-PNRHJ_portrait_2_33.jpgGODIN-PNRHJ_portrait_2_27.jpg  
GODIN-PNRHJ_portrait_2_11.jpgGODIN-PNRHJ_portrait_2_37.jpg  


Elise et Samuel Ringot, gérants de l'éco-camping Le Valserine
Chézery-Forens

 

L'alternative comme choix

Quand on passe l’entrée de l’éco-camping de la Valserine, ce qui prédomine c’est le calme et la douceur du lieu… Un sentiment dû au cadre du camping, niché dans la combe de Chézery-Forens, entre la Valserine et la Haute-Chaîne du Jura mais aussi à ses gérants, Elise et Samuel Ringot.

 

Baroudeurs passionnés de randonnée, ils ont quitté le rythme e réné de Lille pour reprendre le camping du village au printemps 2019. Un projet de famille fondé sur leur amour de la montagne. « Quand nous sommes venus visiter le camping en février, il y avait de la neige partout. De la neige mouillée, c’était horrible et pourtant on s’est tout de suite dit « C’est là ! ». Ce n’était pas le coup de cœur de la beauté mais celui de la sérénité ».

 

Depuis qu’ils ont repris le camping, ils construisent un lieu chaleureux et paisible, tourné vers la découverte de la nature et du territoire. « En tant qu’acteur du tourisme, on fait venir des gens ici. Notre travail est aussi de les informer, d’être le relais du territoire en quelque sorte pour qu’ils aillent à la rencontre des gens qui vivent et travaillent ici, qu’ils apprennent à connaître le territoire, les bons usages, pour mieux l’apprécier, pour le préserver ».

 

De cet attrait pour la nature, Elise et Samuel en ont puisé une conviction forte : celle de réduire au maximum leur impact sur l‘environnement. Pas toujours évident de trouver l’équilibre quand on gère une structure touristique mais, pour eux, tout est question d’alternative. Que ce soit pour le système de filtration de l’eau de la piscine, les produits d’entretien ou le fait de proposer des pailles au bar, Elise et Samuel cherchent des solutions, pèsent et sous-pèsent les impacts… tout en pensant à leurs clients. « Il ne s’agit surtout pas de contraindre les gens. On veut que chacun ait le choix mais on veut aussi faire passer des messages et faire prendre conscience. À la piscine, par exemple, on a des toilettes sèches, et aussi des toilettes normales. On a aussi des composts par exemple, et au bar on propose les grandes marques mais aussi des produits locaux. Les vacanciers ont le choix, une alternative à leurs habitudes mais ils ne sont en aucun cas obligés. C’est comme ça que naissent les discussions et c’est une belle récompense quand les gens viennent nous poser des questions sur le tri, les produits ménagers. On espère qu’on leur donne envie de faire attention ! »

 

Une façon de convaincre tout en douceur, à leur image.


Tout savoir sur le Parc
Ses missions, son projet
Le Parc, un territoire d'exception
Paysages, espèces, savoir-faire
Révision de la Charte
Vers un nouveau projet de territoire en 2041
Jura, le temps d'une montagne
Un film pour présenter le massif du Jura
Les Délégués du Parc
Leur rôle, les outils mis à leur disposition
Découvrir la Maison du Parc
Exposition permanente Haut-Jura, terre vivante
Quiétude attitude
Pratiquer mes loisirs en respectant la nature
HAUT-JURA RANDO
Trouvez votre randonnée sur mesure
Publications
Toutes les publications éditées par le Parc
Marchés, procédures
Marchés publics et consultations
Délibérations
Délibérations officielles du syndicat mixte du Parc
Bonnes pratiques
Conseils, informations