Jean-Marie Thionnet

Exposition "Portraits d'ici - Photographies d'habitants de la montagne jurassienne"

 

 

GODIN-PNRHJ_portrait_11_26_BD.jpgGODIN-PNRHJ_portrait_11_06.jpg  
CHOIX-PNRHJ_portrait_11_22.jpg  


Jean-Marie Thionnet, Menuisier-charpentier - Labergement-Sainte-Marie

Réconcilier tradition et modernité

 

En entrant dans le bureau de Jean-Marie, on remarque bien sûr l’omniprésence du bois mais on est aussi intrigué par les rangées de manuscrits anciens. Des plans, des livres, des documents… qui évoquent tous l’histoire du Haut-Doubs. Il faut dire que Jean-Marie est un fin connaisseur du patrimoine local.

 

Cette connaissance, il l’exprime notamment dans son activité de menuisier-charpentier. À Labergement-Sainte-Marie, depuis trente ans, il dirige l’entreprise éponyme, spécialisée en couverture, charpente et menuiserie et particulièrement reconnue pour ses rénovations de bâtiments anciens. « On ne fabrique que du sur-mesure. On ne fait pas de fabrication en série. Donc on conçoit, on fabrique et on pose. On ne travaille qu’avec du bois local, issue de scieries du coin. Mais on fait aussi de plus en plus de récupération. On récupère les vieux bardages, les vieilles charpentes, on les démonte, on les nettoie, on les décloue, on les rebrosse et on les réutilise pour les aménagements intérieurs. Du circuit plus que court ! »

 

Pour nous montrer ce travail autour de la récupération de bois, Jean-Marie nous conduit au pied du Mont d’Or, au gîte de la Grange Raguin dont il a réalisé la rénovation. Il n’y était pas revenu depuis la fin du chantier. Il découvre donc le gîte habité en même temps que nous. On sent alors une grande fierté face au travail accompli mais surtout une grande satisfaction d’avoir redonné toute sa beauté et son authenticité au lieu. « Des chantiers comme ça, c’est un vrai plaisir pour moi et pour mes employés. Très peu d’artisans proposent la récupération de bois parce que c’est exigeant. Cela demande beaucoup de travail, des compétences. Il faut aussi avoir des clients qui ont cette sensibilité et qui puissent y accéder car c’est un coût supplémentaire. Mais le résultat est vraiment beau ! »

 

Avec ses huit salariés, Jean-Marie Thionnet s’attache donc à perpétuer les savoir-faire traditionnels et l’architecture du Haut-Doubs. En 2020, il a rejoint la marque Valeurs Parc naturel régional, symbole de son engagement. « J’ai réalisé plusieurs rénovations de chalets d’alpage. Là-aussi, on reprenait les techniques de l’époque avec des couvertures métalliques toutes agrafées, à la main. Un vrai savoir-faire que je ne souhaitais pas voir disparaître, car c’est notre histoire ».

 

Amoureux du territoire et de son patrimoine bâti, Jean-Marie sort de sa réserve quand on évoque les constructions actuelles. « Je suis écœuré de voir ce que l’on construit aujourd’hui. Ça me dresse les poils… La pression foncière est tellement importante que l’on détruit des fermes pour construire des bâtiments modernes. On ne devrait pas laisser faire ça. On a perdu notre identité au niveau de l’architecture, l’authenticité de nos cœurs de villages ».

Chaque chantier de rénovation qu’il mène est donc un petit combat gagné pour le maintien de l’identité et des paysages de son Haut-Doubs.


Tout savoir sur le Parc
Ses missions, son projet
Le Parc, un territoire d'exception
Paysages, espèces, savoir-faire
Révision de la Charte
Vers un nouveau projet de territoire en 2041
Jura, le temps d'une montagne
Un film pour présenter le massif du Jura
Les Délégués du Parc
Leur rôle, les outils mis à leur disposition
Découvrir la Maison du Parc
Exposition permanente Haut-Jura, terre vivante
Quiétude attitude
Pratiquer mes loisirs en respectant la nature
HAUT-JURA RANDO
Trouvez votre randonnée sur mesure
Publications
Toutes les publications éditées par le Parc
Marchés, procédures
Marchés publics et consultations
Délibérations
Délibérations officielles du syndicat mixte du Parc
Bonnes pratiques
Conseils, informations