Pastoralisme paysager

Morez : une ville engagée dans le pastoralisme paysager
WP_20140623_003.jpg

La vallée de la Bienne à Morez connaît une importante fermeture des paysages du fait de la déprise agricole ancienne. L’avancée des zones forestières sur les secteurs de pente en périphérie de la ville conduit progressivement à une diminution des secteurs ouverts, à une diminution de la qualité paysagère de la vallée et à une modification des habitats naturels.
Consciente de la nécessité de lutter contre cette fermeture, la ville de Morez a engagé en 2011 une étude préalable à l’élaboration d’une charte paysagère. En lien avec le CNRS et l’Université de Franche Comté, une modélisation de différents paysages de Morez à permis de dégager les secteurs prioritaires d’intervention.

Une première expérimentation de réouverture et de recréation de zone pastorale a été menée en 2011-2012 sur des terrains communaux de Morez Dessus. Le réel succès de cette dernière a conforté la municipalité à poursuivre la réflexion et les actions à l’échelle de son territoire.

 

Suite aux préconisations de l’étude préalable, 3 axes d’intervention ont été développés : le pastoralisme (recréation de zone ouvertes et semi ouvertes à haute valeur naturelle et à vocation pastorale), les actions de dégagements paysagers purs (ouverture des champs de vision par élimination des écrans arborés) et la création de dessertes forestières afin d’améliorer la gestion sylvicole.

Concernant le volet pastoralisme, il est prévu de :

 

morez_avant.jpg

morez_carte.jpg

  • Réaliser un repérage des surfaces en cours de fermeture et d’évaluer la faisabilité d’une restauration en vue d’un entretien ultérieur par des troupeaux. Ces parcelles identifiées peuvent être soit du domaine public soit des propriétés privées. Dans ce dernier cas, les accords des propriétaires seront sollicités préalablement aux travaux et à la mise en pâturage. Cette approche s’accompagnera d’une définition et d’une évaluation des travaux nécessaires à une « remise en état pastorale » : déboisement, évacuation, défrichement, broyage, installation d’équipements pastoraux,… L’objectif étant de recréer des zones pastorales à haute valeur naturelle, une attention particulière sera portée tant sur les modes d’intervention (atteinte minimale à la structure du sol), à la conservation de bosquets arbustifs et arborés (création de prés bois et de pelouses), ainsi qu’à la gestion ultérieur par l’exploitant agricole (date et intensité du pâturage en adéquation avec les potentialités du milieu).

  • Assurer les interventions destinées à remettre en état les secteurs identifiés. Les secteurs actuellement répertoriés concernent les quartiers de Morez Dessus et de Sur le Puits. Les surfaces cadastrales totales des parcelles concernées représentent environ 75 ha. Au sein de celles-ci, 31  ha feront l’objet de travaux spécifiques de réhabilitation. Les travaux de restauration comportent des actions de ré-ouverture (arrachage, bucheronnage, débroussaillage,…) et d’évacuation pour 21 ha et des actions de traitement des végétaux (gyrobroyage) pour 18 ha. Enfin, l’installation de 8 000 mètres de clôture est nécessaire à l’entretien pastoral ultérieur.

A l’issue des travaux, une convention pluriannuelle de pâturage ou un bail sera établi avec un exploitant ovin local (Les Rousses) afin de convenir des modalités d’entretien de ces secteurs. L’exploitant ovin a été intégré à la conception du projet dès son origine.


Les financeurs de l’action sont : le FEADER (Leader PNR Haut Jura), l’Etat (FNADT), le Conseil général du Jura et la commune de Morez.
   
Portail Ecotourisme
Une montagne à découvrir
Boutique
Livres, guides, jeux
Cartographie
Portail cartographique
Boîte à outils du délégué
Documents, contacts, références, ...
Bonnes pratiques
Conseils, informations
Tout savoir sur le parc
organisation, fonctionnement
Délibérations et comptes rendus
Comités, bureaux
News, Journal
Les actualités du Parc
Marchés, procédures
Marchés publics et consultations