Développer des projets artistiques : Nature in Solidum

L’art en réponse aux enjeux de la montagne jurassienne

Nature in Solidum
Nature in Solidum programme initié en 2019 avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles Bourgogne-Franche-Comté

Les œuvres durables ou éphémères du programme répondent à un besoin de diversification de l’offre touristique et culturelle des collectivités du Haut-Jura. Mais elles alimentent également les politiques de réaménagement urbain (redynamiser les centres bourgs par exemple). La collectivité porteuse du projet décide de la thématique environnementale traitée : une commune, un enjeu, une œuvre.

Le regard nouveau et souvent original que portent ces réalisations artistiques sur les changements qui s’opèrent sur le Haut-Jura, vise à interpeller élus et habitants. Cette prise de conscience est un premier pas vers la compréhension puis l’action. Grâce à cette démarche de commande publique le territoire devrait, à terme, être doté d’un réseaux d’œuvres en lien avec l’environnement. Fidèle à l’art de notre temps, les commandes peuvent prendre des formes variées. Elles peuvent s’exprimer sous forme de sculpture, photographie, graphisme, design, nouveaux médias, métiers d’art, aménagement paysager ou interventions par la lumière. Deux commandes publiques
d’oeuvre d’art sont actuellement en cours, et deux résidences d’artistes ont eu lieu l’été 2023.

Exemple de commandes d’œuvres d’art

Morez : une commande dédiée à la lumière

La ville de Morez s’est associée au programme Nature in Solidum du Parc, sur la thématique spécifique de la lumière. En effet, le manque de luminosité naturelle, est un leitmotiv de la politique de la ville de Morez. Dans le cadre de cette commande, le Comité de pilotage (élus, associations, chargés de mission de la ville et du Parc) a examiné plus de 60 candidatures. Félicie d’Estienne, plasticienne, a été retenue pour son projet « Chakpur ».

Un système de miroir réflecteur de lumière du soleil diffusera un halo lumineux d’environ 6 mètres de diamètre sur le parvis de la place du Musée de la Lunette. Des médaillons émaillés, aux couleurs du soleil, seront disposés sur le parvis. L’œuvre combine l’évocation des techniques de l’optique, liée au développement de la ville, avec le savoir-faire de l’Email. Le Lycée Victor Bérard, reconnu nationalement pour la qualité de ses enseignements en sciences optique physique et photonique, et la Maison de l’émail seront en effet associés à la réalisation de l’œuvre.

Nature in Solidum à Morez : projet Chapkur de Félicie d'Estienne

Des artistes « en résidence » accueillis dans les communes du Parc

L’accueil d’artistes en résidences sur le Haut-Jura est une belle opportunité pour les jeunes artistes. Ils peuvent alors se confronter aux acteurs du territoire, à des experts de la thématique traitée et des habitants. En 2019, 5 artistes ont pris leur quartier dans trois communes du Parc. Pollution des rivières, avenir de la forêt, et transition énergétique, telles étaient les thématiques retenues par les communes hôtes.

Ces résidences ont ensuite donné lieu à une exposition d’un mois à La Fraternelle à Saint-Claude. En 2023, deux nouvelles communes ouvrent leur porte à trois jeunes artistes : Divonne-les-Bains (01) et Coteaux du Lizon (39).

Résidence artistique 2023LieuArtiste(s)Thématique
La rivière et la frontièreDivonne-les-BainsThibault Lucas et Flavien Durandla rivière La Versoix qui sépare France et Suisse sur quelques kilomètres.
Aux arbres !Coteaux du LizonAline MorvanLa réhabilitation de la place de l’arbre en milieu urbain
Résidence de l’été 2023

Nature in Solidum soutenu par le Ministère de la Culture

Nature in Solidum s’inscrit dans la volonté de l’État de diffuser la création contemporaine dans des lieux non dédiés et d’enrichir notre patrimoine national dans l’espace urbain et rural. Concrètement, le Ministère de la Culture soutient la commande publique artistique en s’associant à des partenaires multiples (collectivités territoriales, Parcs naturels régionaux, établissements publics ou partenaires privés). Ce dispositif volontaire a donné un nouveau souffle à l’art.