Accompagner la filière forêt-bois

La filière bois

La gestion forestière et la production de bois

Le Haut-Jura est renommé pour sa gestion sylvicole présentant une majorité de futaie irrégulière, pouvant être qualifiée de futaie jardinée. Ce mode de gestion consiste en le maintien en tout temps d’un couvert forestier continu, et en la cohabitation au sein d’une même parcelle d’individus d’âges différents. La futaie irrégulière est un mode de gestion qui permet de respecter les enjeux de multifonctionnalité des milieux forestiers (production de bois, accueil de la biodiversité, qualité paysagère et activité de loisirs…)

Tous les membres de l’amont de la filière bois, celles et ceux qui réalisent les travaux forestiers, l’abattage des arbres, le débardage ou encore la conduite d’engins, sont autant d’acteurs qui permettent le maintien des fonctions économiques et sociales de l’écosystème forestier. Au sein du périmètre du Parc, on recense 188 établissements dans la catégorie « travail en forêt ». Il s’agit souvent de structures de très petite taille, constituées d’une ou deux personnes seulement. Elles mobilisent néanmoins près de 70 000 m3 de bois par an, dont plus des trois quarts de bois d’œuvre.

La valorisation du bois

Le secteur de la construction bois est le principal employeur de la filière au sein du parc, représentant 44% des entreprises du secteur. Le développement important dans la région de la maison individuelle mais également des logements collectifs en bois entretiennent la dynamique favorable de cette activité. Secteur d’activité issu de savoir-faire traditionnels (voire emblématiques comme les sangliers), 66 établissements de la fabrication d’emballages et d’objets bois exercent au sein du PNR, soit 14% des entreprises de la filière bois, mais ceux-ci représentent 368 emplois soit 30% du total des effectifs.

Des outils pour accompagner la filière