MAEC : agriculture et environnement

Les Mesures Agro-environnemental et Climatique (MAEC) sont un dispositif national d’accompagnement et d’aides aux exploitations agricoles volontaires qui s’engagent à développer conjointement leurs performances environnementales et économiques. Ces mesures interviennent face aux défis majeurs de nos territoires tels que la préservation de la qualité de l’eau, de la biodiversité, des sols ou la lutte contre le changement climatique.

Le Parc du Haut-Jura a été porteur de deux projets agro-environnementaux et climatiques (PAEC) sur la période 2015-2022. Grâce à son réseau de partenaires, le Parc a déployé ces programmes sur les départements du Jura, du Doubs et de l’Ain. Ces programmes ont permis de proposer aux exploitants agricoles des mesures de gestion des parcelles en faveur de la biodiversité, appelées MAEC.

Les PAEC portés par le Parc de 2015 à 2022 :

  • 163 exploitations engagées dans le dispositif ;
  • Environ 6 670 ha contractualisés ;
  • Environ 2 977 000 € de budget ;

Les Projet Agro-Environnementaux et Climatique de 2023 à 2027

A la suite de la révision de la Politique agricole Commune (PAC) en 2022, le dispositif des MAEC a été renouvelé sous des modalités légèrement différentes. Le Parc du Haut-Jura s’est à nouveau porté candidat pour animer 2 PAEC sur la période 2023-2027.

Les MAEC côté Bourgogne-Franche-Comté

Le périmètre du PAEC du Haut-Jura se limite à 85 parcelles identifiées comme susceptibles d’accueillir un certain nombre d’espèces protégées au niveau européen et inféodées aux milieux prairiaux. Parmi ces espèces on trouve des oiseaux comme le Râle des genêts ou le Tarier des prés mais également de nombreux papillons (Cuivré de la Bistorte, Azurés des paluds et de la sanguisorbe, etc…)

Cuivré de la Bistorte ©PNRHJ/P.Durlet
Alpage des Grangettes, Mont d’Or ©PNRHJ/S.Godin

Ainsi, des mesures nommées MAEC “préservation des espèces ont été proposées sur ces espaces. Elles visent en particulier à limiter la fertilisation et à retarder et/ou interdire l’utilisation des zones les plus sensibles. Dans ce programme, les agriculteurs s’engagent selon plusieurs niveaux d’ambition. L’ambition retenue détermine la valeur de leur indemnisation. Elle varie de 82€/ha à 254€/ha. Au total, le budget de ce PAEC a été estimé à 180 000€ sur 5 ans.

Les MAEC côté Auvergne-Rhône Alpes

Le Parc naturel régional du Haut-Jura a élaboré le PAEC “Crêts du Haut Jura “ en lien avec la Chambre d’Agriculture de l’Ain, la Réserve Naturelle Nationale de la Haute Chaîne du Jura et la Société d’Economie Montagnarde de l’Ain (SEMA). Il cible 2 périmètres distincts . Le premier se trouve sur les espaces pastoraux des Crêts du Haut Jura. Le second suit la Vallée de la Valserine et les pelouses sèches attenantes. Ce projet permet aux agriculteurs du territoire de s’engager dans 7 MAEC différentes et propres à chaque périmètre. En outre les mesures répondent au moins à l’un des objectifs suivants :

  • Faire coexister le maintien du pastoralisme avec la protection du Grand Tétras sur les alpages des Crêts du Haut Jura ;
  • Préserver les espaces sensibles de la Valserine (prairies et pelouses sèches), en les maintenant en bon état agroécologique et en luttant contre leur fermeture.
Alpage de la Pillarde, réserve de la haute chaine du jura ©PNRHJ/S.Godin

Le budget de ce PAEC a été estimé à 1.47 M € sur 5 ans. Début 2023, le Parc et ses partenaires ont proposé des réunions d’information pour les producteurs. Chaque exploitation souhaitant s’engager, bénéficie d’un diagnostic d’exploitation ainsi qu’un plan de gestion reprenant l’ensemble des mesures contractualisées. Les agriculteurs peuvent également disposer de formations.

Nos partenaires techniques